Notre collège

Chapitre 9 : le monde microbien

Introduction

Tout autour de nous (et même à l'intérieur de notre organisme) se trouvent des organismes microscopiques qu'on appelle communément "microbes".

Quels sont ces êtres vivants ? Rendent-ils forcément malade ? Comment s'en protéger ?

I Diversité des microorganismes

Activité C9A1 Diversité des micro-organismes 4ec9a14ec9a1

Exercice 1

Capture da a cran 2020 03 13 a 09 37 09

Exercice 2 : comparaison de différents micro-organismes.

Exercice 3 : 

Bilan : Les micro-organismes appartiennent aux virus, aux bactéries, aux champignons, ou aux protozoaires. Certains d'entre eux provoquent des maladies, on dit qu'ils sont pathogènes mais une grande majorité n'a aucune action sur la santé voire participe au bon fonctionnement de nos organes (ex : microbiote intestinal).

Echelle de tailles2 1

Micro-organismes = microbe = être vivant invisible à l’œil nu.

Pathogène = qui peut causer des maladies.

II Contamination et infection par des micro-organismes

A La transmission des micro-organismes.

Nous entrons en contact avec les micro-organismes par l’intermédiaire d’individus ou d’objets.

4ec9activite4ec9activite2

Capture d e cran 2020 03 13 a 10 07 31 2

Bilan : Chaque acte de la vie quotidienne nous met en contact avec des microbes. Ceux-ci peuvent par exemple être échangés d'une personne à une autre par contact physique (baiser, rapport sexuel, échange de matériel...), par voie aérienne (respiration), par voie digestive (nourriture, eau...), par contact sanguin (piqure, échange de seringues, tatouage, piercing...).

 

B Le franchissement des barrières naturelles.

Naturellement, l'organisme est protégé contre la pénétration des micro organismes par ses barrières naturelles. C'est en traversant ces barrières que les micro organismes peuvent pénêtrer dans notre corps.

Activité C9A2 suite 4ec9activite4ec9activite2

Ce qu'il faut retenir : En général, les micro-organismes ne pénètrent pas dans notre corps car la peau et les muqueuses servent de barrières naturelles. Mais parfois (ex : en cas de coupure), les micro-organismes peuvent franchir ces barrières : c’est la contamination.

 

C L'infection par les micro-organismes

 

Activité C9A34ec9activite4ec9activite

Bilan : Après contamination, les micro-organismes se multiplient dans notre organisme, on parle alors d’infection.

III Limiter les risques de propagation des micro-organismes

A) lutter contre la contamination et éviter l'infection. 

Activité C9A34ec9activite4ec9activite

Même si nos mains nous paraissent propres si nous ne les lavons pas, de nombreux microbes sont présents. Même en cas de lavage au savon, des microbes subsistent. 

Mains 2

Doc 1 :  la mise en évidence des microbes sur une main suite à plusieurs protocoles de lavage différents.

Pour éliminer totalement les microbes, la seule solution consiste à utiliser un produit antiseptique qui les détruit. 

Lors des actes nécessitant la pénétration des barrières naturelles (acte chirurgical, piercing, tatouage...), il est nécessaire d'utiliser du matériel stérile (sur lequel il ne reste plus aucun microbe). C'est l'asepsie.

Capture da a cran 2020 03 13 a 11 42 18

Doc 2 : Les IST (infections sexuellement transmissibles) se transmettent d'un individu à un autre lors de rapports sexuels non protégés (absence d'utilisation de préservatif). Les microorganismes franchissent alors les muqueuses génitales et contaminent les individus. Certaines IST (sida, hépatite B) peuvent également se transmettre par voie sanguine (piercing, tatouage, échange de seringues...)

B) éliminer les bactéries de l'organisme. 

 

Capture d e cran 2019 05 03 a 08 51 14

 

Marie se plaint d'avoir mal à la gorge et elle a de la fièvre. Le médecin réalise un test et découvre qu'une bactérie a infecté Marie : elle a une angine.

Un traitement doit être proposé à Marie : des antibiotiques. Mais pour connaître l'antibiotique le plus efficace, un test, appelé antibiogramme est réalisé.

Pour aller plus loin...

Ce qu'il faut retenir : Des antibiotiques appropriés permettent d’éliminer les bactéries. Ils sont sans effets sur les virus.