Chapitre 1 Les phénomènes géologiques, témoins de l'activité terrestre

I volcanisme et séismes, des témoins de l’activité interne du globe terrestre.

A Le volcanisme

1) description

Le volcanisme se manifeste par l’émission à la surface du globe de roches plus ou moins fondues mêlées à des gaz : le magma. Une fois arrivés en surface, les gaz du magma s’échappent tandis que la lave (roches fondues) et les particules solides s’accumulent pour former l’édifice volcanique. Certaines éruptions se caractérisent par des coulées de lave (volcans effusifs) tandis que d’autres donnent lieu à des explosions (volcans explosifs) qui projettent des matériaux solides sur des grandes distances.

Selon le type de lave (fluide ou pâteuse), les éruptions sont plus ou moins violentes et plus ou moins dangereuses.

Capture d e cran 2016 08 25 a 16 21 29

Capture d e cran 2016 08 25 a 16 21 42Définitions :

Magma : mélange de lave et de gaz

Lave : roche en fusion émise à la surface de la Terre

Fusion : passage de l’état solide à l’état liquide

Nuée ardente : gaz brûlants transportant des cendres volcaniques, se déplaçant à très grande vitesse

Lahar : mélange de cendres volcaniques et d’eau provenant de la fonte rapide des glaciers lors d’une éruption

 

2) Le mécanisme des éruptions volcaniques

Le volcanisme est un phénomène d’origine profonde. Le magma issu de la fusion des roches en profondeur remonte et s’accumule dans un réservoir magmatique, à plusieurs km sous la surface. L’éruption est provoquée par la remontée du magma vers la surface, sous la pression des gaz qu’il contient.

Capture d e cran 2016 08 25 a 16 22 11

B Les séismes

1) Description

 

Les séismes sont des ébranlements brefs, soudains et localisés de la surface du globe terrestre. Ils correspondent à la propagation de vibrations du sol depuis un point d’origine appelé le foyer. Ils peuvent provoquer de gros dégâts et faire des victimes, ainsi que déformer le paysage (éboulements, failles, glissement de terrain…) mais ce n’est pas toujours le cas. L’intensité des séismes peut être mesurée avec une échelle subjective (dégâts constatés et ressenti) : l’échelle de Mercali.

2) Le mécanisme à l’origine des séismes

 

En profondeur, les roches sont soumises à des contraintes (pression, écartement…). Sous l’effet de ces contraintes, les roches se déforment et accumulent de l’énergie parfois pendant des siècles. Quand les contraintes deviennent trop importantes, les roches cassent à l’endroit où elles sont le plus fragiles (=faille). L’énergie emmagasinée est alors libérée sous forme de vibrations appelées ondes sismiques qui partent de la zone de rupture (=foyer) et se dispersent ensuite dans toutes les directions.

L’énergie libérée constitue la magnitude du séisme, qui est mesurée sur l’échelle de Richter.

 

Définitions :

Contraintes : ensemble des forces s’exerçant sur une roche

Séisme : tremblement de terre

Faille : cassure dans une roche

Foyer : lieu en profondeur où débute le séisme

Epicentre : premier point touché par les ondes sismiques, à la verticale du foyer du séisme

 

II tectonique des plaques et dynamique interne du globe terrestre.

A L’organisation géologique de la Terre

1 l’organisation géologique en surface

 

L’activité géologique n’est pas répartie au hasard à la surface du globe : les volcans et les séismes ont lieu au niveau des fosses océaniques, des dorsales océaniques et des chaînes de montagnes. Leur répartition découpe la surface du globe en 12 vastes ensembles sans activité géologique : les plaques lithosphériques ou plaques tectoniques limitées par 3 types de frontières qui concentrent toute l’activité sismique et volcanique :

  • Dorsale océanique

  • Fosse océanique

  • Chaîne de montagne

Repartition seismes volcans

Définitions :

Fosse océanique : dépression allongée sous-marine pouvant aller jusqu’à 11 km de profondeur.

Dorsale océanique : chaîne de montagne volcanique sous-marine de plus de 2 km de haut

2 l’organisation géologique en profondeur

Capture d e cran 2016 08 25 a 18 46 39

Capture d e cran 2016 08 25 a 18 46 53

Capture d e cran 2016 08 25 a 18 47 07

Structure interne globe

La structure verticale du globe terrestre (source Hatier 2016)

La lithosphère est composée de 12 plaques lithosphériques qui se déplacent sur l’asthénosphère.

Au niveau des fosses océaniques, deux plaques se rapprochent : la plaque océanique s’enfonce sous l’autre plaque, c’est une zone de subduction.

Au niveau d’une dorsale océanique, deux plaques s’éloignent l’une de l’autre.

B les mouvements des plaques lithosphériques et leurs conséquences

 

zones de subduction / collision / dorsales océaniques

moteur du mouvement : TP

carte mentale