Chapitre 4 : reproduction sexuée et maintient des espèces dans les milieux

I : l’influence des facteurs naturels.

4e_activite19.pdf

Bilan : pour qu'une espèce puisse se maintenir dans un milieu de vie, il faut que le nombre des décès soit compensé par le nombre des naissances. La reproduction sexuée est donc un des facteurs qui permet la survie d'une espèce. Quand les conditions du milieu de vie sont favorables (nourriture, espace vital…), les espèces se reproduisent beaucoup et le nombre d'individus augmente. Dans le cas contraire, les naissances ne compensent plus les morts et l'espèce risque de disparaître.

II : l’influence directe ou indirecte de l’homme et de ses activités.

Bilan : Parfois, les activités humaines ou les produits utilisés pour ces activités perturbent la reproduction de certaines espèces animales. Indirectement, l'Homme est donc responsable de modifications du taux de reproduction des espèces et il peut provoquer leur disparition. En adoptant une attitude responsable, il peut recréer ou préserver la biodiversité, en protégeant des espèces ou en en réintroduisant dans la nature.

III : L’utilisation des connaissances sur la reproduction dans la lutte biologique.

Bilan : Connaître le cycle de reproduction de certains ravageurs (ex : lucilie bouchère) permet de lutter contre certaines espèces qui menacent les activités ou les vies humaines sans utiliser de produits chimiques néfastes à la santé : c'est la lutte biologique.