Chapitre 9 : le monde microbien

Rappels : les êtres humains cohabitent avec des microbes

Introduction

 

Tout autour de nous (et même à l'intérieur de notre organisme) se trouvent des organismes microscopiques qu'on appelle communément "microbes".

Activité C9A1

Ils appartiennent aux virus, aux bactéries, aux champignons, ou aux protozoaires. Certains d'entre eux provoquent des maladies, on dit qu'ils sont pathogènes mais une grande majorité n'a aucune action sur la santé voire participe au bon fonctionnement de nos organes (ex : microbiote intestinal).

Micro-organismes = microbe = être vivant invisible à l’œil nu.

Pathogène = qui peut causer des maladies.

 

Echelle de tailles2

 

I Contamination et infection par des micro-organismes

A La transmission des micro-organismes

Nous entrons en contact avec les micro-organismes par l’intermédiaire d’individus ou d’objets.

Activité C9A2

Doc maladiesDoc maladies (525.26 Ko)

Bilan :  Chaque acte de la vie quotidienne nous met en contact avec des microbes. Ceux-ci peuvent par exemple être échangés d'une personne à une autre par contact physique (baiser, rapport sexuel, échange de matériel...), par voie aérienne (respiration), par voie digestive (nourriture, eau...), par contact sanguin (piqure, échange de seringues, tatouage, piercing...). 

 

B Le franchissement des barrières naturelles.

Naturellement, l'organisme est protégé contre la pénétration des micro organismes par ses barrières naturelles. C'est en traversant ces barrières que les micro organismes peuvent pénêtrer dans notre corps.

Activité C9A2

Ce qu'il faut retenir : En général, les micro-organismes ne pénètrent pas dans notre corps car la peau et les muqueuses servent de barrières naturelles. Mais parfois (ex : en cas de coupure), les micro-organismes peuvent franchir ces barrières : c’est la contamination.

C L'infection par les micro-organismes

Activité C9A3

Bilan : Après contamination, les micro-organismes se multiplient dans notre organisme, on parle alors d’infection.

 

D Limiter les risques de propagation des microbes

1) lutter contre la contamination et éviter l'infection. 

Activité C9A3

 

Même si nos mains nous paraissent propres si nous ne les lavons pas, de nombreux microbes sont présents. Même en cas de lavage au savon, des microbes subsistent. 

Pour éliminer les microbes, la seule solution consiste à utiliser un produit antiséptique qui les détruit. 

Lors des actes nécessitant la pénétration des barrières naturelles (acte chirurgical, piercing, tatouage...), il est nécessaire d'utiliser du matériel stérile (sur lequel il ne reste plus aucun microbe).

2) éliminer les bactéries de l'organisme. 

Capture d e cran 2019 05 03 a 08 51 14

 

Activité C9A3

Pour aller plus loin...

Ce qu'il faut retenir : Des antibiotiques appropriés permettent d’éliminer les bactéries. Ils sont sans effets sur les virus.

II L'organisme se défend en cas d'infection par un microbe.

A Les signes d'une réaction de l'organisme.

Sans cesse confronté à des micro-organismes, notre corps ne manifeste pas sytématiquement les symptômes d'une maladie. Comment réagit-il ? Quels sont les organes et les cellules chargés de la défense immunitaire ?  

Le système lymphatique : 

Dans l'organisme, il existe, en plus de la circulation sanguine, une autre circulation appelée la circulation lymphatique. la lymphe est un liquide constitué en majorité d'eau et également de cellules chargées de défendre l'organisme.

Ces cellules, appelées leucocytes ou globules blancs sont chargées de la défense du corps contre les microbes. On peut distinguer deux catégories de leucocytes : 

-les phagocytes, reconnaissables à leur noyau en forme de fer à cheval (=macrophages) ou à leur noyau polylobé (qui semble formé de plusieurs noyaux). Les phagocytes détruisent les microbes par phagocytose.

-les lymphocytes, reconnaissables à leur noyau très volumineux, prenant presque toute la place dans la cellule.

Les leucocytes sont produits au niveau de la moelle osseuse puis ils circulent dans les vaisseaux lymphatiques et peuvent passer dans le sang au niveau des ganglions lymphatiques

Activité C9A4Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger le logiciel

Ce qu'il faut retenir : Après contamination par des micro-organismes, l’infection se manifeste par des symptômes localisés (rougeur, gonflements, chaleur…) : c’est la réaction inflammatoire.

B Une réaction immédiate et locale, la phagocytose

Ce qu'il faut retenir : Une réaction rapide du système immunitaire se met en place : c’est la phagocytose.

Elle est réalisée par certains leucocytes appelés phagocytes, et permet le plus souvent de stopper l’infection

Malheureusement, dans certains cas, l'infection ne peut pas être stoppée uniquement par la phagocytose. Notre organisme doit donc mettre en oeuvre un mécanisme plus complexe pour vaincre les microbes.

C Des réactions de l'organisme plus lentes et ciblées

Lors d'une infection, si la phagocytose n'a pas permis d'éliminer le micro-organisme, d'autres réactions immunitaires se mettent en place. Elles nécessitent la reconnaissance des éléments étrangers à l'organisme par certains leucocytes (=globules blancs) et sont donc plus lentes à se mettre en place. 

Les éléments étrangers sont reconnus comme tels car ils portent sur leur membrane des molécules particulières appelées ANTIGENES.

Lors d'une infection, on constate que juste après l'augmentation dans l'organisme du nombre d'antigènes (cette augmentation prouve que les micro-organismes se multiplient), des molécules particulières appelées anticorps son produits en grande quantité. Au fur et à mesure de l'augmentation des anticorps, on remarque également une diminution et même une disparition des antigènes, signe que l'infection est enrayée.

Comment agissent les anticorps ? 

1) la défense par les anticorps

Activité C9A5

Ce qu'il faut retenir :  

- Les anticorps provoquent la formation de "grumeaux" lorsqu’ils reconnaissent un antigène. On appelle cela le complexe antigène-anticorps.
- Les anticorps sont spécifiques: ils ne peuvent agir que sur un type d'antigènes.
- Le complexe antigène-anticorps neutralise les micro-organismes en empêchant leur multiplication.

 

Remarque : Les anticorps sont des molécules de très petite taille (beaucoup plus petites que des cellules) et donc ON NE PEUT PAS LES VOIR avec une observation au microscope optique.

Lors de la rencontre avec un antigène, les lymphocytes B se multiplient rapidement dans l'organisme, en particulier au niveau des ganglions lymphatiques. En se multipliant, ils se différencient et donnent naissance soit à des plasmocytes producteurs d'anticorps, soit à des cellules mémoires appelées lymphocytes B mémoire

 

Pour résumer : 

Ce qu'il faut retenir : Lorsque la phagocytose est insuffisante pour empêcher l'infection, des réactions plus lentes, qui nécessitent une reconnaissance des antigènes se mettent en place. Certains lymphocytes spécifiques d’un antigène reconnu se multiplient rapidement dans certains organes, particulièrement dans les ganglions lymphatiques. Ces lymphocytes B libèrent dans le sang des molécules nommées anticorps, capables de neutraliser les antigènes (complexe antigène-anticorps) ce qui favorise la phagocytose du complexe antigène-anticorps.

2) La lutte contre les virus

 

D'autres lymphocytes, les lymphocytes T sont capable de tuer par simple contact les cellules infectées par un virus ou anormales (ex : cellules cancéreuses)

Ce qu'il faut retenir : Les lymphocytes T détruisent par contact les cellules infectées par des virus.

Pour résumer...

Pour aller plus loin, une vidéo et un QUIZ sur le site BrainPoP

 

III Aider l'organisme à lutter contre les microbes.

Certains micro-organismes sont si virulents que les défenses immunitaires sont dépassées. L'organe atteint risque donc d'être totalement détruit avant que l'organisme puisse réagir de façon spécifique. Dans des cas extrèmes l'individu atteint meurt avant de pouvoir réagir. Pour aider notre corps à reconnaître plus rapidement les agents pathogènes les plus virulents, on peut utiliser la vaccination. Comment agit la vaccination et comment peut-elle nous protéger des micro-organismes pathogènes ?

A l'histoire de la vaccination

Expériences réalisées par Pasteur

Histoire de la vaccinationHistoire de la vaccination (8.46 Mo)

B le mécanisme à l'origine de la vaccination

La réponse primaire correspond à la réaction de l'organisme lors d'un premier contact avec un antigène. la réponse secondaire correspond à la réponse de l'organisme lors du 2e contact avec ce même antigène.

Pour s'entrainer, un exercice en ligne sur le site SVT44

Ce qu'il faut retenir : La vaccination permet à l’organisme d’acquérir préventivement et durablement une mémoire immunitaire par rapport à un micro-organisme déterminé grâce au maintien dans l’organisme de nombreux leucocytes spécifiques appelés les lymphocytes B mémoire.

Pour aller plus loin...

IV des maladies qui provoquent des déficiences du système immunitaire

On a vu que les virus avaient la particularité de se multiplier à l'intérieur des cellules, entrainant leur destruction. Certains virus se multiplient DANS les cellules du système immunitaire, provoquant une désorganisation de celui-ci. C'est le cas du virus du SIDA.

3e_A213e_A21 (423.56 Ko)

On estime à 33,3 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH/sida et à 2,7 millions celui des nouvelles infections annuelles. Le VIH/sida est la première cause de mortalité dans le monde chez les femmes en âge de procréer.

En France :

- environ 152 000 personnes vivent avec le VIH
- 50 000 ne connaissent pas leur infection
- 6700 nouvelles personnes sont contaminées chaque année. (chiffres 2009)

Ce qu'il faut retenir : une immunodéficience acquise, le SIDA, provoquée par un virus le VIH, peut perturber le système immunitaire. Un test permet de dépister si une personne est séropositive pour le VIH ou pas, et donc si elle est contaminée. Le virus de VIH se transmettant principalement lors de rapports sexuels, l'utilisation du préservatif permet de  lutter contre cette contamination.

Pour aller plus loin, une vidéo et un Quiz du site BrainPoP

et un quiz du site biologie en flash

Pour résumer cette partie : un QUIZ