Leçon2 : La répartition des espèces dans la zone naturelle de la carrière d'Héming.

1) La répartition des espèces vivantes dans leur environnement.

Lors de la visite de la carrière, nous avons observé de nombreuses espèces dans différents écosystèmes.

Voir en plein écran

Problème : La répartition de ces espèces dans l'environnement est-elle due au hasard ou pas ?

Capture d e cran 2018 10 01 a 16 57 32

Les êtres vivants ne se répartissent pas au hasard dans l’environnement. Selon les caractéristiques physiques du milieu de vie (température, luminosité, hygrométrie…), selon la nourriture disponible, selon la nature des roches du sous-sol, on peut trouver des espèces différentes.

Bilan : Dans la zone naturelle autour de la carrière, les êtres vivants ne sont pas répartis au hasard. Certaines espèces comme la Grande limnée ou le Gerris se nourrissent en milieu aquatique. D'autres ont absolument besoin de la mare pour se reproduire (Triton, Libellule, sonneur à ventre jaune). D'autres espèces encore préfèrent les milieux secs et chauds comme le Lézard. Chacun est donc reparti dans l'environnement selon ses préférences.

Capture d e cran 2018 10 01 a 17 06 45

2) Les préférences des êtres vivants

Exemple d'un crustacé : le cloporte. 
Lors de la sortie, on a trouvé des cloportes sous les roches ou les morceaux de troncs, soulevés par les élèves, mais jamais ailleurs. Pour quelle raison le cloporte se trouve-t-il à ces endroits ?

Problème : Comme faire pour vérifier les préférences d'un être vivant ?

Capture d e cran 2018 10 01 a 17 12 31

Bilan : Les êtres vivants ne sont pas répartis au hasard dans leur environnement. Ils se répartissent dans la carrière en fonction de leurs préférences et des caractéristiques physico-chimiques du milieu (pH de l’eau, teneur en minéraux, température…). On peut vérifier ces préférences en réalisant des expériences, par exemple en modifiant un des paramètres de l'environnement.