Leçon 12 : les fossiles, témoins des paysages d'un passé lointain

La carrière d'Héming comporte plusieurs couches de roches sédimentaires superposées les unes sur les autres. Ces roches se sont formées il y a des millions d'années. L'étude de ces roches peut-elle nous renseigner sur les paysages de ce passé très lointain ?

Deux grands ensembles rocheux sont présents dans le sous-sol de la carrière d'Héming : le calcaire à Cératites et le calcaire à Entroques.

Leur étude nous permet de préciser les événements qui se sont déroulés lors de leur formation, il y a 235 Millions d'années.

Si on observe ces roches de près, on remarque qu'elles contiennent des fossiles. L'étude de ces fossiles peut nous aider à connaître l'histoire de notre région.

 

A retenir : On peut retrouver des fossiles dans les roches sédimentaires. Les fossiles nous renseignent sur les animaux et les plantes qui existaient dans le passé (il y a 235 millions d'années).

Certains fossiles ressemblent à des espèces qui existent encore actuellement tandis que d’autres ont totalement disparu.

 

6el12a16el12a1 (7.57 Mo)

1) Le principe d'actualisme

Si les paléontologues s'intéressent aux fossiles, c'est en raison d'un principe appelé "principe d'actualisme", qui permet, à partir de la comparaison entre les espèces fossiles et les espèces actuelles, de reconstituer les climats et les paysages du passé.

La vidéo suivante va vous expliquer ce principe.

Ce qu'il faut retenir : Si on trouve un fossile qui ressemble à un être vivant actuel, on peut imaginer qu’il avait le même mode de vie que cet être vivant actuel (même milieu, même régime alimentaire…). Cette règle est appelée « principe d’actualisme ». Il permet de reconstituer les paysages anciens.

 

Vous allez donc essayer de déterminer les fossiles présents dans les roches de la carrière, puis vous allez les comparer aux êtres vivants existants pour essayer de déterminer quel était le climat et le paysage il y a 235 millions d'années, au moment du dépôt des sédiments.

 

Bilan : Les êtres vivants peuvent laisser des traces dans les sédiments ou y être piégés lors de leur mort , c'est la fossilisation. Après compaction et cimentation, les sédiments deviennent des roches sédimentaires, elles contiennent ainsi des fossiles ayant le même âge qu'elles.

On admet que le mode de vie des êtres vivants du passé était le même que celui des organismes actuels qui leur sont apparentés. C’est le principe de l’actualisme.  

Ainsi, l’étude des fossiles contenus dans les roches sédimentaires permet de connaitre les milieux anciens ou paléo-milieux.

Selon ce principe, on peut se baser sur les êtres vivants actuels pour reconstituer le milieu de vie des êtres vivants retrouvés sous forme de fossiles. Grâce à cette théorie, on a pu déterminer qu'il y a 235 millions d'années, une mer chaude et peu profonde existait à l'emplacement actuel de la carrière d'Héming.

Capture d e cran 2020 03 21 a 09 20 226el12a1 correction6el12a1 correction (6.29 Mo)